Bienvenue et bonne lecture sur l'âme du livre, un forum convivial pour les passionné(e)s de lecture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Triangle rose de Michel Dufranne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Quel est votre avis sur ce livre ?
Coup de cœur
100%
 100% [ 1 ]
Beaucoup apprécié
0%
 0% [ 0 ]
Apprécié
0%
 0% [ 0 ]
Moyennement apprécié
0%
 0% [ 0 ]
Pas du tout apprécié
0%
 0% [ 0 ]
Pas terminé
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Triangle rose de Michel Dufranne   Mar 15 Oct 2013 - 16:50



Triangle rose

Auteur/Illustrateur : Michel Dufranne, Milorad Vicanovic-Maza
Editeur : Quadrants
Collection : Quadrants Astrolabe
ISBN : 978-2-302-01723-8
Nb. de pages : 144 pages

Résumé de l’éditeur :

Dessinateur de publicité et professeur de dessin, Andreas est homosexuel. Pas une "grande folle" travestie mais un homosexuel discret, joyeux et romantique, dans le Berlin des années 30. Mais la peste brune envahit peu à peu les rues, la cité, les institutions. Des lois sont promulguées. Andreas fait l'expérience de la violence, physique ou morale. On l'envoie en prison du fait de sa préférence sexuelle, puis dans un camp de concentration.
Survivant aux mauvais traitements, la libération et l'après-guerre ne lui apporteront pas plus de repos. Fait prisonnier de droit commun, un nouveau combat s'engage pour sa réhabilitation. Ce combat, qui semble perdu d'avance, se gagnera par la résignation et la trahison de son identité. Comme beaucoup d'autres homosexuels, il travestira son histoire, se dira " triangle rouge " ; se conformera à la société civile en se mariant avec une lesbienne et éduquera l'enfant qu'elle eut (de force) avec un sous-officier nazi.
Malgré le refoulement nécessaire, en état de survie durant de si longues années, Andreas n'oubliera jamais qu'il fut l'un des leurs. Devant les interrogations de son petit-fils, Andreas se livre enfin...

Mon avis :

Andréas, un vieux monsieur, se remémore sa vie suite à la question de son arrière petit-fils sur l’Allemagne nazi. Jeune homosexuel, Andréas vit sans se préoccuper du lendemain. Malheureusement, la montée du nazisme et de la haine des homosexuel va mettre fin à son insouciance.

Le triangle rose est le signe distinctif que les homosexuels devaient porter dans les camps de concentrations.  


J’ai adoré cette bande-dessinée qui nous parle d’une population déportée dans les camps que l’on passe trop souvent sous silence. L’auteur concentre son propos, non sur la vie dans les camps (elle est abordée mais brièvement) mais sur la monté de la haine contre les homosexuels. De tolérés, ils deviennent vite l’objet de poursuite par les nazis, jusqu’à leur internement dans les camps. Ce qui m’a impressionné le plus, c’est la vitesse à laquelle les choses peuvent changer. En même pas un an, Andréas passe d’une vie d’insouciance où il affiche ses amours à une vie où il doit se cacher et où il risque sa vie. Ce qui m’a le plus révoltés, c’est que même après la fin du nazisme, les homosexuels n’ont pas été reconnus comme des victimes mais limite comme des profiteurs par la population allemande. La fin de la bande-dessinée est floue : on ne sait pas si Andréas s’est vraiment livré à son arrière-petit-fils (dans ce cas, pourquoi ne réagit-il pas quand il apprend qu’il ne s’agit pas vraiment de son arrière-grand-père) ou s’il s’est juste remémoré son passé pour lui seul. La dernière page nous explique le paragraphe 175 et son histoire jusqu’à son abrogation en 1999. Heureusement que cette partie « documentaire » est là car il est beaucoup question de ce paragraphe qui est à l’origine du malheur d’Andréas et de ses amis.


Les illustrations sont réalistes. Certaines images sont très fortes et dégagent des émotions contradictoires.  Le passé, traité dans un très beau noir et blanc est « encerclé » par la couleur du présent. Cela donne une impression d’immersion dans les pensées d’Andréas et, à la fin, cela nous donne l’impression de se réveiller d’un mauvais rêve.

Coup de cœur
Revenir en haut Aller en bas
 
Triangle rose de Michel Dufranne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» muffins rose
» St Michel Calvi 2009 2 REP LEGION ETRANGERE
» Les RSG du "BC LA ROSE DES VENTS"
» Cherche HE de Rose
» Michel Mercier convoqué à l'Élysée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ame du livre :: ARCHIVES DE TOUTES NOS LECTURES :: Bandes dessinées-
Sauter vers: