Bienvenue et bonne lecture sur l'âme du livre, un forum convivial pour les passionné(e)s de lecture
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Home Room Home Room

Partagez
 

 Chez l'oto-rhino-Raphael MAJAN

Aller en bas 
AuteurMessage
Sophie
Invité
avatar


Chez l'oto-rhino-Raphael MAJAN Empty
MessageSujet: Chez l'oto-rhino-Raphael MAJAN   Chez l'oto-rhino-Raphael MAJAN EmptyMar 21 Juin 2005 - 23:39

Chez l'oto-rhino-Raphael MAJAN 2846820171.08.MZZZZZZZ

Quatrième de couv:
Ce n'est même pas que le commissaire est distrait, c'est que ça ne l'intéresse pas. Lavrault, fidèle adjoint, croit que son supérieur devient sourd et l'envoie chez son oto-rhino laryngologiste préféré. Grossière erreur qui coûtera cher au spécialiste de la villa Amélie tout en permettant à Lavrault de reconquérir de façon inattendue Martine, sa femme qui avait un amant et qui est rapidement contrainte d'en changer. Car Liberty mène les affaires matrimoniales et criminelles avec la même efficacité - et la même méthode.

:2: Mon avis: j'ai commencé par le deuxième, le premier s'appelant "L'apprentissage"; c'est cynique à souhait, à contre-courant de ce que" l'on connapit en matière de polar donc original; je ne vous en dis pas +.
En revanche le style est un peu difficile à appréhender, assez proche du langage parler.


Dernière édition par le Sam 9 Juil 2005 - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
titepomme
dompteuse de beaux gosses
titepomme

Féminin Nombre de messages : 30995
Age : 46
Localisation : Chardonne / Suisse
Enfants : Manon (1999), Mathieu (2001)
livre préféré : ELLANA de Pierre Bottero
Date d'inscription : 03/02/2005

Chez l'oto-rhino-Raphael MAJAN Empty
MessageSujet: Re: Chez l'oto-rhino-Raphael MAJAN   Chez l'oto-rhino-Raphael MAJAN EmptyMer 22 Juin 2005 - 14:01

Ca a l'air drôlement intéressant !
Voilà ce qu'ils en disent sur le site parutions.com :

Nouvelle collection pour les éditions P.O.L. : une contre-enquête du Commissaire Liberty (quatre volumes prévus, doivent suivre : Le Collège du crime et Les Japonais). Il s’agit de livres très soignés, format poche, avec en couverture une photo d’Antonin Louchard, qui illustre le texte et son esprit surréaliste. Le premier s’intitulait L’Apprentissage et les lecteurs de Raphaël Majan y découvraient un commissaire soucieux de régler lui-même l’ordre de la société en y pratiquant l’assassinat raisonné («Si, après chaque meurtre, on arrêtait immédiatement le premier ou le deuxième venu, il n’y aurait plus de crime impuni, et la police gagnerait un temps fou qu’elle pourrait consacrer à des opérations de sécurité pour rassurer la population», écrit dans l’un de ses carnets le commissaire Liberty Wallance, avant d’assassiner lui-même pour mieux prouver l’efficacité de sa méthode.» - citation en exergue de L’Oto-rhino). L’exercice était amusant, inédit et, pour tout dire, relativement plaisant.

Ce second volume reprend la même recette : pour assouvir sa passion d’hygiène sociale, le commissaire Liberty se livre à un nouveau meurtre machiavélique qui lui permet de se débarrasser à la fois de la victime et de l’assassin qu’il désigne, le tout sur fond de bonnes intentions : permettre à son adjoint de retrouver une épouse infidèle, au nom de la morale bourgeoise donc. Toutefois l’effet de surprise ne joue plus, et le lecteur ne remarque plus que les gratuités de style, une intrigue qui n’en est pas une, quelques comptes à régler avec les institutions : la médecine et les honoraires pratiqués, la justice - magistrats et avocats confondus -, qui ne sont ni neufs, ni passionnants, des personnages falots, simples prétextes à des effets de style. En fait, le commissaire Liberty est distrait car il s’ennuie et par ricochet, il nous ennuie aussi…

Raphaël Majan veut amuser et sortir des sentiers battus du roman policier, mais il néglige quelques règles élémentaires : construire un récit, tenir le lecteur en haleine, décrire un milieu ou des personnages… ou les deux à la fois. Dans cette promenade qui se veut distanciée, rien de tout cela : des titres de chapitre ironiques («L’oto-rhino manque d’oreille», «La sexualité sous un angle policier», «On a droit à des victimes décentes… et à un assassin consciencieux»), mais quelques pirouettes, quelques expressions heureuses ne peuvent tenir lieu d’histoire, et n’est pas Audiard qui veut… En conclusion : un texte qui s’affirme comme loufoque et provoquant, qui peut séduire les uns et rebuter les autres.

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 13/08/2004 )

___________________________________________________
Chez l'oto-rhino-Raphael MAJAN Hallow10



Chez l'oto-rhino-Raphael MAJAN Captu157  Chez l'oto-rhino-Raphael MAJAN Logo_p10  Chez l'oto-rhino-Raphael MAJAN Homme_10

découvrir ma biblio
Revenir en haut Aller en bas
http://lecture-addict.blogspot.com
 
Chez l'oto-rhino-Raphael MAJAN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ame du livre :: ARCHIVES DE TOUTES NOS LECTURES :: Policier, thriller-
Sauter vers: